Planifier sa retraite en trois étapes simples

Au moment de planifier sa retraite, bien des questions se posent… Quel pourcentage de mon salaire aurai-je besoin à la retraite? Quels sont les régimes publics et combien me verseront-ils au moment de la retraite? À quel âge devrais-je commencer à recevoir ma rente de retraite du Régime de rentes du Québec?

Les réponses varient d’un individu à l’autre et c’est pour cette raison qu’une planification financière de la retraite est essentielle.

Première étape : Établir les objectifs de retraite

Certaines personnes veulent prendre leur retraite à 55 ans alors que d’autres envisagent de travailler à temps partiel au cours de leur retraite. Il faut aussi réfléchir au type de retraite visé. Est-ce que les premières années de la retraite seront utilisées pour faire des voyages? Y a-t-il des projets spéciaux à réaliser? Les réponses à ces questions permettent d’établir les besoins à combler dans le futur.

On entend souvent parler de la règle du 70% qui stipule que le remplacement de 70 % des revenus bruts préretraite va suffire à conserver le même niveau de vie à la retraite. Comme il s’agit d’une estimation, il est préférable d’utiliser une approche budgétaire pour tenter de prévoir les besoins à la retraite, surtout lorsque celle-ci est imminente.

Deuxième étape : Identifier le surplus ou le manque à gagner

Une fois les objectifs déterminés à la première étape, il est possible de comparer les besoins à la retraite avec les revenus disponibles. Les revenus disponibles à la retraite proviennent généralement de trois sources.

  1. Les régimes publics
  • Le programme de la Sécurité de la vieillesse
  • Le régime de rentes du Québec
  1. Les régimes d’employeurs
  • Régime de retraite à prestations déterminées ou à cotisations déterminées
  • RPDB
  • RRI
  • RREGOP
  1. Les régimes individuels 
  • REER
  • CELI
  • Épargne non enregistrée

En projetant la valeur des différents régimes à la retraite, il est possible de calculer s’il y a un surplus ou un manque à gagner à la retraite.

Troisième étape : Mettre en place des stratégies pour optimiser la situation à la retraite

En fonction des calculs à la deuxième étape, il peut y avoir un manque à gagner ou un surplus au moment de la retraite.

S’il y a un manque à gagner, il faut établir une stratégie d’épargne qui permet d’atteindre les objectifs énoncés à la première étape. Par exemple, le tableau ci-dessous démontre l’épargne annuelle nécessaire pour obtenir 500 000$ en fonction du nombre d’années avant la retraite. Un rendement net d’impôt de 4% a été utilisé pour le calcul.

Nombre d’années avant la retraite Épargne annuelle nécessaire*
10 41 645$
15 24 970$
20 16 790$
25 12 005$
30 8 915$

*Dépôt effectué en fin d’année.

S’il y a un surplus, il faut alors tenter d’optimiser la situation successorale du client en fonction de ses objectifs successoraux (héritage, dons planifiés, etc.)

Commencer aujourd’hui

Que vous approchiez de la retraite ou que vous soyez encore à plusieurs années de celle-ci, saisissez l’occasion lors de la prochaine rencontre avec votre planificateur financier pour discuter de vos objectifs à la retraite. Par la suite, prenez les moyens pour y arriver!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *